26 July 2015

  • St Malo Stadsmuur
  • kaartje-Kanaal-Eilanden
  • franse-douane-op-anne-margaretha
  • dolfijnen-golf van biskaje
  • anne-margaretha-st-malo

26 juillet 2015
Saint-Malo, Des nouvelles du Anne-Margaretha
Nous avons quitté La Corogne le 19 juillet par un temps qui s’annonce favorable pour naviguer sur l’océan. A bord se trouvent dix voyageurs, quatre membres d’équipage et … toujours Heinz aux commandes comme skipper du Anne-Margaretha depuis près d’un an.
Nous naviguons sans nous arrêter, ce qui signifie qu’il y aura des quarts de 4 heures avec un repos de 8 heures. Pendant les quarts, nous avons des conversations intéressantes; c’est le moment idéal pour que les voyageurs et l’équipage se familiarisent avec le navire et fassent connaissance. Par temps calme, nous nous dirigeons vers le nord. Par moments, la nuit peut être froide et nuageuse, mais pendant la journée, la visite régulière de baleines et de dauphins qui jouent autour du navire.

Avant d’entrer dans le port de Brest, nous sommes repérés par les douanes françaises. Une équipe de sept douaniers s’approchent du navire à bord d’un RIB rapide (canot pneumatique rigide) et montent à bord du Anne-Margaretha. Ils sont aimables et vérifient tous les documents. Après environ une et demie, ils quittent le navire et nous mettons les voiles.

Nous faisons escale à Brest, où l’un des voyageurs débarque après s’être blessé en faisant une chute. Il retourne aux Pays-Bas et plus tard, nous avons appris qu’il y était arrivé sain et sauf et que sa blessure était sans gravité. Tout le monde lui adresse ses chaleureuses salutations car nous formons vraiment une équipe et prenons soin les uns des autres.
Nous partons pour Saint-Malo, où nous arrivons le 23 juillet. Nous y resterons quelques jours car une dépression atmosphérique s’annonce. Cela nous donne le temps de nous reposer, de faire des courses et d’apprécier l’hospitalité et la cuisine françaises !
Le 26 juillet, nous repartons en direction des Îles anglo-normandes, où nous visiterons d’abord l’île de Jersey, après « seulement » 40 miles nautiques. Après quelques jours passés à passer d’une île à l’autre, nous prenons le chemin des Pays-Bas.
Salutations des voyageurs à bord de l’Anne-Margaretha

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

two × two =

Go top